Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Enseignement supérieur > 14 mars 2011 - Élections au CNESERAAV

14 mars 2011 - Élections au CNESERAAV

lundi 14 mars 2011

Enregistrer au format PDF

La FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire au CNESERAAV CNESERAAV Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche agricole, agroalimentaire et vétérinaire
Des élus responsables, combatifs
et aux côtés des personnels

Depuis la création, il y a dix ans, du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche agricole, agroalimentaire et vétérinaire (CNESERAAV), la FSU s’est fortement investie pour y faire reconnaître la nécessité de développer un enseignement supérieur et une recherche agricoles, agroalimentaires, vétérinaires et paysagers publics à la hauteur des enjeux de société.

Les attentes de la société en matière de sécurité des aliments, d’environnement, de préservation des ressources naturelles, de développement durable et de coopération internationale sont autant de défis à relever et qui nécessitent de développer un appareil public d’enseignement supérieur et de recherche fort.

La FSU affirme sa volonté de contribuer à ce développement.

Mais cela exige des moyens, d’abord humains, mais aussi de fonctionnement et d’investissement, tant pour l’enseignement que pour la recherche. Cela exige aussi une meilleure articulation, d’une part avec l’enseignement secondaire pour y attirer les jeunes, mais aussi avec l’enseignement supérieur public du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, afin de développer les synergies.

Pourtant, alors que le gouvernement répète régulièrement la nécessité de préserver la recherche en France, par les moyens qu’il ne lui accorde pas, comme par la mise en ½uvre de réformes majoritairement rejetées par la communauté scientifique, il contribue à son affaiblissement.

L’enseignement supérieur et la recherche, au Ministère de l’agriculture, n’ont d’ailleurs pas été exonérés des suppressions d’emploi comme dans les autres secteurs.

S’opposant à ces orientations, la FSU, dans le cadre du mandat que vous lui avez confié au CNESERAAV, a fait valoir la nécessité de rattraper certains retards (insuffisance des dotations en Enseignants-Chercheurs, en personnels de Formation-Recherche ou en administratifs, statut des IPAC IPAC Ingénieur, Professeur Agrégé ou Certifié (Ingénieurs et Professeurs Agrégés et Certifiés…) et de résorber la précarité.

La restructuration profonde, ces dernières années, des établissements d’enseignement supérieur dépendant du Ministère de l’Agriculture ou des établissements publics nationaux (EPN EPN Établissement public national ) qui y ont été rattachés, s’est faite sans toute la concertation nécessaire.

À chaque fois la FSU a porté la question devant le CNESERAAV, afin d’imposer pour le moins que la situation des personnels soit prise en compte. Nous n’avons pas toujours réussi, malheureusement, à mettre en échec certains regroupements qui, n’ayant pour seul objectif que de faire des économies de personnels, ont conduit à fragiliser les structures et à nuire à la lisibilité du système.

L’autonomie des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, accrue par la LRU, les a conduits à une course effrénée aux financements, à une augmentation des recrutements précaires et à une gestion managériale des personnels nuisant à l’indépendance nécessaire à un appareil public d’enseignement et de recherche.

Enfin, la « casse » organisée de la formation professionnelle des enseignants du technique (conséquences de la conception du gouvernement de la mastérisation) a conduit à fragiliser l’appareil de formation (aujourd’hui l’ENFA ENFA École Nationale de Formation Agronomique et demain pour partie Agro-Sup Dijon). La FSU continue à exiger que, comme le président de la République l’a annoncé publiquement, la formation des enseignants et CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation soit entièrement révisée et soit l’occasion de renforcer l’appareil de formation des maîtres.

Nous entendons faire en sorte que le CNESERAAV continue d’être un relais important pour faire s’exprimer les besoins des établissements et contribue, bien mieux qu’il ne l’a permis (en particulier ces dernières années) au développement de la démocratie et de la transparence. A cet égard, la FSU s’engage, comme elle l’a fait depuis le début, à vous rendre compte régulièrement de ses actions et de ses interventions.

Voter pour la FSU est un moyen de montrer votre attachement aux valeurs que nous défendons, mais également de montrer au gouvernement l’opposition de la communauté de l’enseignement supérieur aux réformes régressives qu’il a engagées.

Le 14 mars 2011, pour donner toute sa légitimité au CNESERAAV, nous vous appelons à participer massivement au vote.

Le 14 mars 2011, nous vous appelons à voter pour les listes présentées par les syndicats de la FSU (SNETAP-SNESUP, SNEP SNEP Syndicat National Éducation Physique , SNCS) et la FSEEVF.

Jean-Marie Le Boiteux
Secrétaire général du SNETAP-FSU

Michelle Lauton
Secrétaire Générale adjointe du SNESUP

Patrick Monfort
Secrétaire général du SNCS-FSU

Serge Chabrol
Secrétaire général du SNEP

Jean-Louis Pellerin
Secrétaire général du FSEEVF


Consultez la liste des 44 candidats de la FSU