Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > BTSA GPN et GEMEAU : l’entêtement de la DGER est un mauvais coup pour la (...)

BTSA GPN et GEMEAU : l’entêtement de la DGER est un mauvais coup pour la formation

samedi 9 avril 2011

Enregistrer au format PDF

Le Comité National de l’Enseignement Agricole, réuni le 06 avril 2011, devait se prononcer sur les arrêtés de création des BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole rénovés « Gestion et Protection de la Nature » et « Gestion et Maîtrise de l’Eau ». Inquiètes des conséquences en terme d’insertion professionnelle des futurs diplômés, le SNETAP - FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , le SFOERTA - FO FO Force ouvrière , le SYAC - CGT CGT Confédération générale du travail , le SNEP SNEP Syndicat National Éducation Physique - FSU et la FEP - CFDT CFDT Confédération française et démocratique du travail , ont souhaité soumettre aux membres du CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole le vote d’une motion demandant le report d’un an de la mise en ½uvre de ces deux diplômes afin de prendre le temps nécessaire pour étudier l’opportunité de la suppression « arbitraire » de leurs spécialités.
Après une suspension de séance la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche a finalement décidé de ne pas soumettre cette motion aux membres du CNEA. Nos cinq organisations syndicales, représentantes de la majorité des personnels de l’enseignement agricole, ont alors immédiatement quitté la salle.

Nos organisations syndicales avaient pourtant clairement explicité leur demande en rappelant qu’elles avaient découvert très tardivement, soit le 18 janvier 2011, les deux nouveaux projets de référentiels des BTSA « GPN » et « GEMEAU ». Or c’est seulement à cette date que les membres de la Commission Consultative Professionnelle avaient été informés de la volonté de la DGER de « fusionner » les deux spécialités du GPN et les trois spécialités du GEMEAU alors que les référentiels professionnels ne justifiaient en rien une telle décision et que cette éventualité n’avait jamais été évoquée lors de la dernière réunion de la CPC, remontant au 1er juillet 2008 pour le BTSA GPN !! Plus de deux années s’étaient donc écoulées sans aucune information ou concertation.
La DGER avait ignoré nos remarques.
Le 15 février 2011, après l’expression convaincante de deux professionnels du secteur de l’animation et de la gestion des espaces naturels, les membres de la Commission Professionnelle Consultative se sont majoritairement prononcés, lors d’un vote, pour un report d’un an de la rénovation.
La DGER n’a rien voulu entendre et a continué son passage en force.
Le 22 mars dernier, lors du Comité Technique Paritaire Central, à nouveau appuyé par l’intervention d’un professionnel, la majorité des organisations syndicales ont exprimés leurs inquiétudes pour les élèves et pour les établissements si cette rénovation devait rester en l’état.

Devant ce refus systématique de l’administration de débattre de l’opportunité d’une fusion-suppression des spécialités de ces deux diplômes, les organisations syndicales, rejointes par des professionnels des secteurs, s’inquiètent :
pour l’avenir des étudiants, car contrairement au discours de la DGER, nous pensons que ces nouveaux référentiels ne permettront pas une meilleure insertion professionnelle des futurs diplômés et qu’ils ne favoriseront pas non plus une poursuite d’études dans le cadre de la LMD LMD Licence-Master-Doctorat .

pour l’avenir des établissements dispensant aujourd’hui ces formations qui entreront en concurrence avec des établissements de proximité positionnés jusque là sur une autre option, et/ou qui devront regrouper des classes ou options différentes.

Nous invitons donc les professionnels, les étudiants et les personnels à réitérer leurs interventions auprès de la DGER et du Ministre afin d’appuyer la demande de report à le rentrée scolaire 2012 de la mise en ½uvre des BTSA GEMEAU et GPN. Ce temps supplémentaire permettra à l’ensemble des partenaires de l’enseignement agricole d’étudier sérieusement l’opportunité de la suppression des spécialités
Pour notre part, nous donnons rendez-vous à la DGER lors du prochain CNESERAAV CNESERAAV Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche agricole, agroalimentaire et vétérinaire qui doit à son tour se prononcer sur ces arrêtés le 17 mai 2011.