Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les mobilisations > Contre les réformes de l’Éducation et la Formation, la mobilisation doit (...)

Contre les réformes de l’Éducation et la Formation, la mobilisation doit s’amplifier !

vendredi 26 janvier 2018

Enregistrer au format PDF

Les réformes de l’éducation et de la formation que souhaite mettre en œuvre le gouvernement, à marche forcée, annoncent un bouleversement en profondeur du système scolaire. Il est urgent de se mobiliser contre ces projets qui vont à l’encontre de la démocratisation du système scolaire, et dont les élèves et étudiant-es des classes populaires seront les premières victimes.

En effet le plan étudiant instaure une sélection généralisée dans l’accès à l’Enseignement supérieur et s’articule avec la réforme du bac qui vise à affaiblir la valeur du diplôme national. Si les projets du gouvernement devaient aboutir, le lycée sera profondément modifié dans une logique d’individualisation des parcours et les inégalités sur le territoire ne feraient qu’augmenter, y compris dans l’enseignement agricole.
D’ailleurs plus spécifiquement encore ces mesures laissent planer les plus grandes menaces sur l’avenir du bac technologique.
L’enseignement professionnel public est également sur la sellette car dans les projets de réforme ils seraient mis en difficulté part le développement de l’apprentissage privé en concurrence des lycées publics.
Ajoutons encore à cela que l’orientation scolaire pourrait être confiée aux Régions régions , faisant de la formation professionnelle un outil uniquement destiné à répondre au marché de l’emploi.

Dans la perspective d’une grande action interfédérale nationale au printemps, les syndicats du secteur de l’éducation de la FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire appellent l’ensemble des personnels à se mobiliser tout au long du mois de février au travers des différentes actions mise en œuvre par la FSU :

  • le 1er février, une initiative inter-fédérale « Du plan étudiant à la plate forme ParcourSup : l’instauration de la sélection » (assemblées générales, mobilisations sous toutes les formes décidées collectivement, informations aux parents et diffusion de tracts aux élèves et à leurs familles…),
  • le 6 février, une journée d’action dans le second degré sur les questions de conditions de rentrée dans le second degré Éducation Nationale et contre la réforme du lycée et du baccalauréat,
  • le 7 février, une journée pour porter nos revendications sur les conditions de rentrée, la carte scolaire, les réformes en cours et dénoncer les attaques contre nos métiers (conférences de presse, rassemblements, demandes d’audience, des initiatives médiatiques, etc.),
  • le 8 février, un colloque « La formation professionnelle des jeunes, il y a des lycées pour ça ! » pour rappeler les atouts de l’enseignement professionnel public, la qualité de ses formations et de ses enseignements, la pertinence du service public de la formation professionnelle initiale sous statut scolaire,
  • le 28 février, un débat avec le Comité de Défense et de Développement de l’Enseignement Agricole Public, au Salon International de l’Agriculture, en réponse aux conclusions plus que décevantes des États Généraux de l’Alimentation et pour répondre à l’absence criante de propositions en lien avec les enjeux majeurs liés à la formation de générations d’agriculteurs

Ces actions auront pour objectif de porter notre projet éducatif et s’opposer aux fausses bonnes réformes de l’Etat qui ne sont en réalité que des mesures budgétaires visant à réduire encore un peu plus le champ des services publics et de la fonction publique.

Le Snetap-FSU appellent l’ensemble des personnels de l’Enseignement Agricole Public à se mobiliser en prenant part aux différentes actions qui se déclineront tous au long du mois de février.
Pour cela nous vous invitons a vous rapprocher de vos sections locales ou régionales pour y participer.