Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Enseignement supérieur > L’austérité touche aussi l’enseignement supérieur

L’austérité touche aussi l’enseignement supérieur

mercredi 24 septembre 2014

Enregistrer au format PDF

Au moment des fêtes de la science et de l’initiative Sciences en Marche, les 10 organisations syndicales mobilisées pour l’Enseignement supérieur rappellent les revendications qu’elles portent depuis des années :

POUR

  • Un plan de résorption de la précarité,
  • Des créations d’emplois (enseignants, chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs)
    correspondant aux besoins,
  • L’amélioration des salaires et des conditions de travail,
  • L’augmentation substantielle des crédits de base pour améliorer les conditions de travail et
    d’études.
    C’est l’emploi stable par la création de postes de fonctionnaires dans les universités et les organismes de recherche, ainsi que des crédits pour étudier, travailler et mieux réussir dans les études, qui garantiront la production des connaissances et la formation des étudiant-e-s .

Télécharger le tract

« Priorité à la jeunesse », « sanctuarisation de l’enseignement supérieur et de la recherche publique » ?...
...Des mots ! La réalité, c’est l’austérité !

Contrairement aux idées reçues, l’enseignement supérieur et la recherche n’échappent pas aux 50 milliards de réduction des dépenses publiques annoncés.

Même si le gouvernement déclare que le budget de l’enseignement supérieur est épargné et que la recherche publique est sanctuarisée, la réalité est bien différente : les établissements n’ont plus les moyens d’assurer leur mission de service public.