Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Vie internationale > Premier forum mondial pour la souveraineté alimentaire

Premier forum mondial pour la souveraineté alimentaire

mercredi 27 août 2008

Enregistrer au format PDF

Au moment où les émeutes de la faim dans le monde se multiplient, petit rappel sur le

Premier forum mondial pour la souveraineté alimentaire

Compte rendu de Josie RIFFAUD, élue de la Confédération Paysanne, déléguée européenne à la commission de Coordination internationale de Via Campesina.
Le forum mondial s’est tenue à Sélingué au Mali du 23 au 27 février 2007.

Ce sont plus de 500 délégués venus de 80 pays, issus de secteurs multiples, qui se sont retrouvés. Dans les séquences de groupes de travail thématiques, beaucoup de témoignages sur les problèmes d’accès à la terre, à l’eau, aux semences mais aussi sur la dénonciation de l’aide alimentaire ont été rapportés.

Bien évidemment, le rôle négatif des institutions financières internationales, de l’OMC, des firmes multinationales et des accords de libre échange a été largement commenté.

Il a été rappelé que le droit des personnes devrait prévaloir sur les intérêts du marché !

Le Mali a inscrit le principe de souvainereté alimentaire l’an dernier dans la loi d’orientation agricole.

Des membres du gouvernement et la président de la République sont venus exprimer leur intérêt pour la souveraineté alimentaire.

Le Vénézuela, le Népal se sont engagés à l’inscrire dans la Constitution.

Le FAO a exprimé son intérêt pour ce thème.

Cette grande rencontre mondiale est incontestablement un pari réussi. La déclaration finale affirme : « Le temps de la souveraineté alimentaire est arrivé. La lutte c’est l’histoire qui nous la confie. »

Pour continuer cette lutte, des rencontres ont été prévues en Europe.

A que noter à la veille de l’ouverture du forum, un groupe de femmes s’est retrouvé. Elles ont rappelé leur rôle essentiel dans le développement de leur pays, elles ont demandé la reconnaissance et une considération de leur avis.

Pour en savoir plus, consultez le site consacré au forum.