Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > Centre - Val de Loire > Région Centre : préavis de grève à (...)

Enregistrer au format PDF

Région Centre : préavis de grève à Tours Agrocampus pour le 17 avril

dimanche 15 avril 2018

Enregistrer au format PDF
< Retour à la carte des régions

Secrétariat Général - Secteur Corporatif
Date : 5 avril 2018
Dossier suivi par : Fabrice Cardon
Objet : Préavis de grève

à Monsieur François BONNEAU
Président du Conseil Régional
Centre Val de Loire

à Monsieur Philippe VINCON
Directeur Général de l’Enseignement et de la Recherche

Monsieur le Président du Conseil Régional,
Monsieur le Directeur Général,

Par la présente, le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire dépose, à la demande des personnels agents territoriaux de l’établissement de Tours-Fondettes Agrocampus, un préavis de grève pour le mardi 17 avril 2018.

Les agents territoriaux de l’établissement sont aujourd’hui très inquiets et pour tout dire au bord de la rupture et cela pour toute une série de difficultés qui tendent à se cumuler :

Le Conseil Régional a fini par pallier pour l’essentiel le remplacement des CAE arrivés à échéance au dernier semestre 2017 et non reconduits, via l’embauche d’agents en CDD CDD Contrat à durée déterminée  ; en revanche aucune garantie du même type n’a été donnée pour les CAE qui sont arrivés ou arrivent à échéance entre janvier et juin 2018...

Le CA de l’établissement réuni le 28 mars dernier a par suite été amené à voter un vœu à l’unanimité demandant en substance que le volume horaire de travail, lié aux agents en CAE exerçant au sein des services techniques de l’établissement, soit intégralement compensé. La perspective d’une perte sèche de 1,6 ETP ETP Équivalent Temps Plein évoqué par la direction de l’établissement, après échange avec le responsable RH départemental (passage de 4,6 ETP à 3), est tout simplement insupportable... tant pour les services techniques quels qu’ils soient, que pour les agents eux-mêmes.

La mutualisation des services mise en avant par l’autorité fonctionnelle, en l’état, constitue pour les agents une impasse, en ce sens qu’elle complexifie les services à l’envi avec pour résultat une perte de lisibilité pour les équipes comme pour les personnels eux-mêmes et une efficience dans le travail qui n’est pas au rendez-vous (pertes de temps manifeste à parcourir les différents bâtiments de l’établissement ou à parcourir les étages en continu, absence de stabilité du fait de plannings de travail changeants...).

Tant que les remplacements qui sont nécessaires ne seront pas assurés et cela de façon durable, les services demeureront fragilisés et l’organisation du travail ne pourra pallier cet état de fait.

Ainsi, quand 4 agents sont nécessaires pour faire le ménage sur un bâtiment il n’est ni tenable ni acceptable d’assurer un service équivalent à 2...

De même qu’un service entretien qui comprend 4 agents ne saurait fonctionner bien longtemps avec la moitié de l’équipe, ou encore un service de restauration qui fait l’objet de façon récurrente de compensations partielles de temps de travail... là où l’équipe est déjà incomplète !

les personnels sont toujours en attente de réponses à leurs questions concernant les conséquences sur leur service, voire leurs conditions de travail, des locations des internats de l’établissement sur tout ou partie des vacances scolaires (colonies de vacances...), voire sur certains week-end (cousinades...). Force est de constater que les saisines réitérées des responsables RH de la collectivité employeur par les représentants des personnels courant 2017 sont toutes restées sans réponse, même celles relayées par les représentants du Conseil Régional au CA de Fondettes... Cette fin de non recevoir est incompréhensible et ne saurait perdurer davantage.

Aussi, Monsieur le Président de Région, Monsieur le Directeur Général, les revendications des Personnels sont les suivantes :

le rétablissement de l’intégralité du volume horaire de service assuré par les agents en CAE non reconduits d’ici à la fin de cette année scolaire, avec une pérennité de ces décisions dans le temps au bénéfice de l’établissement, de ses usagers comme des services concernés ;

un vrai temps d’échange – respectueux – avec notre autorité fonctionnelle sur l’organisation des services et du travail, sans mauvais esprit, menace ou chantage d’aucune sorte, avec en tant que de besoin l’appui des services du Conseil Régional ;

un cadrage partagé concernant les conditions de locations des locaux de l’établissement et leurs incidences sur le service, voire les conditions de travail des agents territoriaux, dans le respect des textes réglementaires en vigueur (statuts, protocole région...).

Ne doutant pas de l’attention que vous saurez porter à cette situation de stress et de difficultés avérées au travail des agents des lycées de Tours-Fondettes Agrocampus pour cause d’équipes incomplètes, de « travail empêché » ou assuré « en mode dégradé », veuillez agréer, Monsieur le Président de Région, Monsieur le Directeur Général, l’expression de nos salutations respectueuses.

Fabrice CARDON
Secrétaire Général Adjoint Snetap-FSU
Secteur Corporatif