Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Vie internationale > Sénégal : Y en a MARRE

Sénégal : Y en a MARRE

vendredi 7 octobre 2011

Enregistrer au format PDF

APRÈS LES PRINTEMPS ARABES,LE PRINTEMPS SÉNÉGALAIS SE JOUERA en FÉVRIER 2012.
LE MOUVEMENT DES « Y en A MARRE » :
LES INDIGNÉS DE L’AFRIQUE NOIRE

Coupures d’électricité intempestives,chômage massif des jeunes sans espoir,augmentation des prix des denrées alimentaires de première nécessité et un président qui achètent jets privés,qui gaspille ,qui essaie de changer la Constitution à son avantage pour briguer un troisième mandat à 86 ans, qui place son fils en super ministre........
« Il y a maintenant un malaise,un mal être au Sénégal et il en est le principal responsable » dira Cheick Fadel Barro ,un journaliste fondateur du mouvement .

En GROSSES LETTRES BLANCHES SUR FOND ROUGE OU NOIR , LE SLOGAN EST PORTE PAR DES MILLIERS DE SYMPATHISANTS.

Le mouvement est né en février 2011 et est aujourd’hui un phénomène de société. C’est un mouvement de protestation initié par 2 rappeurs KEUR GUI et un journaliste. Leur slogan inspiré de la chanson de Tiken Jah Fakouli est devenu un cri de rassemblement.
Y en A MARRE a été le principal artisan de la mobilisation populaire du 23 juin 2011 devant l’’assemblée nationale qui a contraint le président Wade à retirer son projet de modification de Constitution.
Le pouvoir voit d’un très mauvais ½il ce mouvement devenu très populaire et ne se prive pas d’interpeler, de tabasser ses fondateurs et de les interdire sur les radios locales.

PEU IMPORTE, ILS SILLONNENT LA VILLE ET LES QUARTIERS POPULAIRES pour inciter les sénégalais à aller s’inscrire sur les listes pour aller voter .Le slogan « Ma carte,mon arme ».

Une pétition circule ,elle a déjà recueilli 1 million de signatures. « Nous sommes un mouvement autonome, indépendant et équidistant des partis politiques » précise Cheick Fadel Barro.

Aujourd’hui, les Y en a MARRE sont de plus en plus nombreux et les fondateurs continuent de porter l’espoir d’un renouveau démocratique et de moralisation de la politique dans les bus ,dans les spots radio et à la télévision.
Faire partir Wade et surveiller tout candidat qui sera élu, les Y en a MARRE chantent et crient « s’il ne nous écoute pas, c’est la rue qu’il entendra ».
Février 2012 parlera .Mais quelque soit le résultat, les Y en A MARRE auront fait leur place dans la société civile.