Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > 2 mars, 12 mars, 23 mars : l’action s’amplifie

2 mars, 12 mars, 23 mars : l’action s’amplifie

mars 2010

Enregistrer au format PDF

L’action s’amplifie en mars

La grande majorité des syndicats de l’éducation nationale (SNES SNES Syndicat national des enseignements de second degré -FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , SNEP SNEP Syndicat National Éducation Physique -FSU, SNUEP-FSU SNUEP-FSU Syndicat national unitaire de l’enseignement professionnel de la Fédération syndicale unitaire , SNCL-FAEN, SUD SUD Solidaires unitaires démocratiques -EDUCATION, SN-FO FO Force ouvrière -LC, CGT CGT Confédération générale du travail Educ’action, et SNALC- CSE Conseil Supérieur de l’Éducation N) ont décidé d’une action de grève nationale et de manifestation le 12 mars.

Ils s’opposent à la réforme des lycées et à celle de la voie professionnelle qui aggravent les conditions d’enseignement, à la politique budgétaire qui réduit encore plus l’offre de formation, dégrade toujours plus les conditions de travail et d’étude dans le second degré par la destruction des emplois publics.

Ces réformes, qui affecteront gravement la scolarité des élèves, sont autant d’atteintes inadmissibles à la qualité du service public d’éducation, que l’affectation de professeurs-stagiaires dès la rentrée 2010 sans aucune formation ne peut qu’aggraver.

C’est pourquoi cette intersyndicale demande avec insistance au Ministre de l’Education Nationale le retrait de réformes, dictées en grande partie par la recherche frénétique d’économies budgétaires, conduisant à la suppression massive d’emplois indispensables au service de l’Ecole de la République.

Parce que le SNETAP partage pleinement ces revendications, le Bureau National réuni le 3 mars 2010 apporte son soutien à cette action et dépose un préavis de grève afin que les personnels de l’enseignement agricole public puissent s’associer à ce mouvement en lien avec les modalités d’action retenues par les FSU départementales.

Cette nouvelle étape dans la mobilisation doit être un élan vers le 23 mars, journée de grève et de manifestations à l’appel des organisations syndicales FSU, CGT, Solidaires, UNSA UNSA Union nationale des syndicats autonomes , CFDT CFDT Confédération française et démocratique du travail , dans l’unité interprofessionnelle la plus large.

Les enjeux sont d’importance : le gouvernement n’a apporté jusque là aucune réponse concrète sur l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, les conditions de travail, les retraites et les politiques publiques. La situation économique et sociale nécessite assurément l’intervention convergente des salariés du public comme du privé, des retraités, des privés d’emplois, pour porter avec force leurs attentes et défendre leurs intérêts communs !

Le Bureau National du SNETAP-FSU considère que la réussite de la grève du 23 mars est une étape indispensable dans la construction du nécessaire rapport de forces et dans la perspective d’un mouvement de grande ampleur pour faire échec à ces politiques.

Paris, le 4 mars 2010
Communiqué du bureau national du Snetap-FSU

Communiqué du bureau national du 3 mars 2010