Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > Projet de budget 2014 : l’enseignement agricole public victime de sa tutelle (...)

Projet de budget 2014 : l’enseignement agricole public victime de sa tutelle ministérielle !

jeudi 26 septembre 2013

Enregistrer au format PDF

Avec 170 postes créés en 2014 contre 220 cette année, la priorité à l’éducation du gouvernement marque le pas au Ministère de l’Agriculture de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

Une fois de plus, après l’affaire « Spanghero » notamment, l’enseignement agricole public est victime de l’une de ces crises collatérales que le MAAF MAAF Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a à gérer. Le choix du gouvernement de stabiliser les effectifs de fonctionnaires tout en répondant aux inquiétudes légitimes de la population de garantie sanitaire de l’alimentation ont conduit le MAAF à des arbitrages internes : réduction des effectifs dans les services centraux et déconcentrés et une moindre création d’emplois dans l’enseignement.

Les postes nouveaux se déclinent ainsi : 150 postes d’enseignant ( 105 pour le public et 45 pour le privé) contre 200 en 2013 ainsi que 30 postes d’AVSI AVSI Auxiliaire de Vie Scolaire :
Les assistants d’éducation AVS-i assurent un suivi individualisé des élèves handicapés.
créés et 20 postes pour l’enseignement supérieur. En ne créant aucun poste nouveau d’agent administratif, le gouvernement continue à les dénigrer.

Concernant la déprécarisation, alors que la session 2013 a montré ses insuffisances, le Ministre revoit encore à la baisse ses prétentions pour 2014 avec seulement 500 à 550 emplois pour l’ensemble du ministère contre 1000 en 2013.

Le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire dénonce la politique d’austérité et s’emploiera à rencontrer les parlementaires pour obtenir des évolutions positives à ce projet de budget.

Paris, le 21 septembre 2014.