Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > Un constat désastreux qui doit inciter les personnels à la mobilisation

Un constat désastreux qui doit inciter les personnels à la mobilisation

samedi 24 avril 2010

Enregistrer au format PDF

Réunies au ministère le 22 avril, les organisations syndicales FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , CGT CGT Confédération générale du travail et SUD SUD Solidaires unitaires démocratiques / Solidaires de l’ONF ONF Office National des Forêts , de l’ASP ASP Agence de Services et de Paiement , de France Agri-Mer, des Haras nationaux, des DDT, des DDCSPP DDCSPP Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations , DDPP DDPP Direction Départementale de la Protection des Populations , de l’administration centrale, de l’AFSSA, de l’enseignement technique et supérieur agricole publics... ont dressé le constat suivant au sein des établissements et services du ministère de l’agriculture :

  • Les missions de service public sont purement détruites
    ou déléguées au privé (application de seuils de recrutement dans l’enseignement agricole public, contrôle d’intervention à l’ASP, ingénierie publique, Gip...) ;
  • Les budgets de fonctionnement sont amputés
    de sommes essentielles au simple fonctionnement des services et des missions ;
  • Les postes supprimés en grand nombre
    interdisent toute stabilité d’une quelconque mission dans les services. Les mutations imposées sont déjà à l’½uvre dans l’enseignement et le risque est fort qu’elles s’étendent et se généralisent aux autres services.

Ceux qui nous gouvernent
ont déclaré la guerre
à nos services publics

  • Les conditions de travail se dégradent, les situations de stress, de dépression augmentent ;
  • Des outils de suivi / contrôle / flicage des activités sont mis en place pour prolonger et anticiper la destruction de l’emploi et des missions de service public et instaurer une situation constante de pressions et de stress sur les agents ;
  • Le pouvoir d’achat du point indiciaire baisse, les salaires et les carrières sont bloqués et parallèlement se met en place un système d’individualisation des rémunérations (primes au mérite, intéressement, retour sur les suppressions d’emplois...) pour accompagner la destruction du service public et des garanties collectives des personnels.

Il est temps de dire clairement :

  • Pas une seule mission abandonnée ou privatisée !
  • Pas un seul poste supprimé en 2010 !
  • Pas un euro en moins sur les budgets de fonctionnement en 2010 !
  • Arrêt immédiat du recours à l’intérim, des licenciements ; mise en place d’un plan de titularisation ;
  • Refus des outils de stress et d’individualisation des agents ;
  • Revalorisation des salaires et des carrières.

Depuis trois semaines les DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt sont occupées les unes après les autres, par les agents : DRAAF du Centre, de Haute Normandie, de Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon... pour obliger le ministre à satisfaire les revendications immédiates.

Les syndicats réunis ce jour, déclarent :
« il faut élargir ce mouvement ».

Ils appellent à multiplier les occupations de DRAAF.

Ils considèrent qu’aujourd’hui les luttes depuis l’an dernier dans l’enseignement, celles de l’automne de l’ONF, des Haras, des services vétérinaires, celles de ces dernières semaines doivent se poursuivre au niveau national tous ensemble.

Ils décident d’organiser une mobilisation nationale unitaire et inter-services au Ministère de l’Agriculture en juin sur ces mots d’ordre.

Ils appellent à construire la mobilisation par des AG communes à tous les agents des établissements et services au niveau local, partout pour décider, voter la participation à cette manifestation.

Ils décident de s’adresser à tous les personnels du Ministère de l’Agriculture et de ses établissements publics et à leurs organisations syndicales pour construire et réussir cette mobilisation unitaire inter-services.

Paris, le 23 avril 2010


Pour affichage :