Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Métiers > Enseignant.e > Non titulaires, actualités > ACEN, ACR, vacataire, CCP nationale > CCP des ACEN du 5 avril 2018

CCP des ACEN du 5 avril 2018

vendredi 13 avril 2018

Enregistrer au format PDF

Déclaration liminaire

A l’occasion d’une CCP CCP Commission Consultative Paritaire exceptionnelle tenue le 5 avril, le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a de nouveau tenu à défendre la condition des ACEN ACEN Agent Contractuel des établissements d’Enseignement, à gestion Nationale sur les points suivants :

Réaffirmation d’un calendrier des inspections : LE SNETAP-FSU a tenu à dénoncer une nouvelle fois les trop nombreuses inspections de CDIsation déguisées, intervenant la 6ème année, que mènent encore aujourd’hui l’administration Pour le SNETAP-FSU, seul le strict respect d’un calendrier d’inspections se déployant la deuxième et la quatrième année pourra sortir les ACEN du climat d’insécurté dans lequel ils sont aujourd’hui plongés.

Des inspections toujours plus violentes : cette radicalisation des inspections a par ailleurs fait l’objet d’un débat avec l’administration. Le SNETAP-FSU a alerté l’administration sur les conditions et les méthodes de l’inspection toujours plus dégradantes et irrespectueuses de la situation des ACEN.

Des dérives manageriales toujours plus cruelles : Le SNETAP-FSU déplore de recenser de plus en plus d’actes frauduleux relatifs à la gestion des non-titualires : promesses d’heures supplémentaires non-tenues, usage abusif de la vacation, contrats ACER ACER Agent contractuel d’enseignement régional ne servant pas à remplacer un agent, etc. La logique manageriale à l’oeuvre aus ein du MAA est aujourd’hui la principale menace pour les non-titulaires. Le SNETAP-FSU est là pour défendre nos conditions de travail.

Le SNETAP-FSU réclame une revalorisation de la rémunération ACEN : Par souci d’égalité avec les contractuels de l’Education Nationale, par estime envers une profession de plus en plus dénigrée, par simple nécessité, pour permettre à des agents de répondre à des besoins de plus en plus pressants, le SNETAP-FSU exige une revalorisation pertinente des ACEN de l’enseignement agricole !