Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Communiqués > Face aux attaques, il faut se mobiliser dès la rentrée

Face aux attaques, il faut se mobiliser dès la rentrée

jeudi 26 août 2010

Enregistrer au format PDF

Durant l’été, le Gouvernement a multiplié les attaques contre les salariés, les services publics et les populations les plus fragiles.

Prétextant une crise qu’il a pourtant largement contribué à créer, Nicolas Sarkozy a réuni à Brégançon une cellule de crise dont les mesures phares attestent de la volonté du gouvernement de poursuivre sa politique au service des plus riches :

  • Maintien du projet de réforme des retraites, pourtant unanimement contestée par les salariés, avec notamment le report du départ à 62 ans , l’augmentation des cotisations et la fin du dispositif de départ anticipé pour les femmes ayant trois enfants et 15 ans de service pour les fonctionnaires ;
  • Gel du salaire des fonctionnaires, dont le pouvoir d’achat a pourtant déjà été fortement amputé ces dernières décennies ;
  • Projet de remise en cause de mesures sociales en faveur des familles les plus modestes (aide au logement étudiant par exemple).

La forte mobilisation du 24 juin 2010 aurait pourtant dû inciter le gouvernement à faire des choix radicalement opposés en matière de retraites, de salaires, d’emploi et de services publics.

Une nouvelle mobilisation des salariés est donc indispensable et le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire appelle les personnels de l’enseignement agricole public à se mobiliser très nombreux en se mettant en grève et en participant massivement aux manifestations le mardi 7 septembre à l’appel de toutes les organisations syndicales.

Mais d’évidence, pour mettre en échec cette politique, il faudra se montrer plus déterminé que le gouvernement, et poursuivre le mouvement autant que nécessaire et ce dès le 8 septembre. Le SNETAP-FSU appelle donc ses militants à mettre à profit cette journée d’action pour participer aux assemblées générales et y porter ce message.

Les services publics et en particulier l’éducation sont particulièrement visés par les politiques régressives mises en ½uvre (suppressions massives d’emploi, réformes pédagogiques menées à la hâte et qui dégradent considérablement les conditions d’études, réforme de la formation des enseignants conduite en dépit du bon sens et qui mettront en difficultés les stagiaires, leurs élèves et leurs conseillers pédagogiques, ...).

Le SNETAP-FSU apporte son soutien à la journée d’action du 6 septembre 2010, à l’initiative du SNES SNES Syndicat national des enseignements de second degré -FSU dans le second degré. Il invite ses sections à organiser à cette occasion des réunions d’information, des assemblées générales, à poser des heures mensuelles d’information syndicale, pour alerter très largement l’opinion sur le sort réservé à l’enseignement agricole public.

Le Président de la République, pour détourner l’attention des Français, s’en est pris violemment et de façon particulièrement insupportable aux populations des gens du voyage et des ROM en expulsant sans ménagement nombre de leurs camps et en reconduisant à la frontière de nombreuses familles.

Le SNETAP-FSU dénonce vigoureusement cette politique, les amalgames dont elle est porteuse et la stigmatisation de toute une population qu’elle induit.

Il appelle les personnels de l’EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
à participer aux manifestations du samedi 4 septembre 2010, place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, afin de fêter le 140ème anniversaire d’une République que nous voulons plus que jamais, libre, égale et fraternelle.

Paris, le 26 août 2010