Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > Le Ministère ne peut pas se contenter de la facade des bons résultats (...)

RESULTATS EXAMENS 2017

Le Ministère ne peut pas se contenter de la facade des bons résultats globaux

jeudi 21 septembre 2017

Enregistrer au format PDF

Dès l’annonce des résultats aux différents examens 2017, mi-juillet, le Ministre de l’Agriculture s’est félicité des « bons résultats aux examens de l’enseignement technique agricole ». Lors de sa rencontre avec Stéphane TRAVERT le 27 juillet dernier, le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a tenu à tempérer cet enthousiasme.

En effet, si le nombre de candidat.es aux examens (+ 1%) et leurs résultats (85,60 % de taux de réussite globale) sont en hausse, ces éléments doivent être regardés et analysés en détail, et notamment la baisse des taux de réussite en Bac Pro (- 1 point) et en BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole (- 1,3 point). Pour le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire ces résultats, cette année encore, sont la preuve des difficultés que la Rénovation de la Voie Professionnelle (RVP RVP Rénovation de la voie professionnelle ) continue à faire peser sur les élèves et les étudiant.es.

Nombre de candidat.es en hausse … sauf en Bac Pro
Si le Ministère communique d’abord sur l’augmentation du nombre de candidat.es (80 957 candidat.es présent.es à la session de juin) nous devons quand même remarquer une baisse de ce nombre en Bac Pro (- 2 %). Une baisse, déjà constatée en 2016, qui ne concerne que ce diplôme (tous les autres diplômes augmentent ou stagnent) et qui se vérifie dans toutes les filières.
Un premier point qui devrait inquiéter les services du Ministère.

Des résultats en CAPa en très forte hausse
Les 95,5 % de taux de réussite du CAP CAP Commission administrative paritaire

C’est une instance de représentation et de dialogue de la fonction publique française.

Les CAP sont chargées d’examiner des situations individuelles, mais elles soumettent aussi parfois des motions à caractère collectif.
agricole, et son augmentation de 6,2 points, semblent être le point majeur de satisfaction du MAA.
Il faut d’abord rappeler que le CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
avait depuis longtemps les meilleurs taux de réussite aux examens. Pour autant cette progression était prévisible compte tenu de la modification du mode d’évaluation lors de la rénovation du CAP. Pour mémoire le Snetap-FSU avait dénoncé en 2015 la modification de la part du CCF CCF Contrôle Certificatif en cours de Formation dans l’évaluation de ce diplôme, qui était passé à 80 %.
Le public n’ayant pas changé, le Ministère devrait donc s’interroger sur l’impact du CCF dans la valeur d’un diplôme.

Un autre élément semble avoir influencé aussi ces résultats. C’est l’abandon de la modalité en UC UC Unités de Contrôle Capitalisables dans beaucoup de CAPa contre la modalité en CCF.

A noter que le BEPA BEPA Brevet d’études professionnelles agricoles , évalué entièrement en CCF, affiche lui aussi un taux de réussite très élevé : 90 % …

Des résultats à nouveau en baisse en Bac Pro
Le taux de réussite pour le baccalauréat professionnel agricole est en baisse d’un point avec 83,2 % . Une baisse très inquiétante qui vient s’ajouter à celles qui se suivent depuis la mise en place de la Rénovation de la Voie Professionnelle. Pour mesurer cette chute et l’effet de la RVP rappelons qu’en 2010 le taux de réussite en Bac Pro était de 90,20 %.

Des résultats qui marquent aussi une inflexion en BTSA
Le taux de réussite pour le BTSA est lui aussi en baisse de 1,3 % (soit 74,70 %). Là encore une baisse qui prend un sens particulier quand on fait le lien avec les difficultés des bachelier.ères professionnel.les et le vivier de plus en plus important qu’ils / elles représentent pour l’enseignement supérieur court.

Au final entre les résultats du Bac Pro et du BTSA, les deux seuls diplômes en baisse, le Snetap-FSU voit clairement une conséquence directe de la RVP et la nécessité d’une réflexion générale sur le sujet comme lui même l’avait engagé en 2016.

Une voie générale qui reste stable
Avec 88,2 % pour le baccalauréat technologique et 93,2 % au baccalauréat scientifique, les résultats de la voie générale restent stables.