Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > > Aquitaine : Carte scolaire - le SNETAP FSU rencontre la (...)

Enregistrer au format PDF

Aquitaine : Carte scolaire - le SNETAP FSU rencontre la Région

mardi 4 février 2014

< Retour à la carte des régions |

Dans le cadre de la préparation de la carte scolaire 2014, le SNETAP FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire Aquitaine a rencontré le Conseil Régional le lundi 20 janvier 2014.

Avant d’aborder le point à l’ordre du jour de cette réunion, la délégation du SNETAP FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a rappelé la nécessité d’une nouvelle rencontre rapide pour échanger avec les élus régionaux sur d’autres sujets importants : transports pédagogiques, situation des exploitations des lycées, formation continue professionnelle, apprentissage, budget des établissements, nouvelles responsabilités de la Région sur la carte des formations professionnelles, …
Sur ce dernier point nous notons avec intérêt la volonté "affichée" des élus régionaux de travailler avec les représentants des personnels.

Concernant les structures 2014, nous avons d’abord rappelé au Conseil Régional la situation actuelle de l’enseignement agricole public (35 % public – 65 % privé) en soulignant que la part du public ne cesse de baisser chaque année et que cette situation doit être un élément déterminant dans le choix des ouvertures de formations.
Nous avons dénoncé le manque d’ambition concernant les projets d’évolution de structures au sein de l’Enseignement Agricole Public en expliquant qu’il y a une autocensure des établissements, voulue par le DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt / SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement , dans les demandes d’ouvertures. Ce manque d’ambition met en danger à long terme l’enseignement public en général et certains établissements en particulier. Cette retenue des établissements publics est d’autant plus incompréhensible que des postes supplémentaires sont budgétés depuis deux ans et devraient donc permettre des ouvertures de classes.

Le tableau qui sera présenté au CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
pour avis le 28 janvier confirme nos propos.
Pour cela nous portons aujourd’hui deux dossiers de façon plus spécifique qui posent problème : la demande d’un Bac Pro SAPAT à Bergerac et du transfert d’une classe de Bac Pro Conseil Vente Vins et Spiritueux de Libourne vers la Tour Blanche.
Si ces deux dossiers nous préoccupent plus particulièrement aujourd’hui nous restons vigilants sur l’ensemble des demandes portées par les établissements publics.

Nous attirons également l’attention du Conseil Régional sur la demande de l’EPL EPL Établissement Public Local de Bazas d’une ouverture d’un CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
« forêt ». Depuis deux ans le DRAAF refuse d’étudier cette demande au prétexte que le référentiel du CAPA est en cours de rénovation et qu’il veut attendre la sortie des nouveaux textes pour étudier le dossier.
Pour le SNETAP cette réponse est un échappatoire car le futur CAPA ne sera pas mis en place avant la rentrée 2015 ce qui repousse encore le projet de Bazas à deux ans. Le choix du DRAAF de reculer cette ouverture devait au moins être mise à profit pour engager une réflexion plus globale sur la filière de formation forestière en Aquitaine, ce qui n’est pas le cas.
A cette occasion le Conseil Régional nous annonce que la deuxième filière qui fera l’objet d’une expertise dès le printemps 2014 est la filière forêt / bois