Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > > Occupation des DRAAF, épisode 4 : Monsieur le Ministre, (...)

Enregistrer au format PDF

Occupation des DRAAF, épisode 4 : Monsieur le Ministre, la Haute-Normandie en colère attend que vous répondiez !

jeudi 22 avril 2010

< Retour à la carte des régions |

Communiqué intersyndical
FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire - CGT CGT Confédération générale du travail - Sud-Solidaires
du MAAP MAAP Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Pêche

Les occupations des DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (Directions Régionales de l’Agriculture de l’Alimentation et de la Forêt) d’Orléans (les 1er et 2 avril), de Toulouse (les 7 et 8 avril) et de Montpellier (le 8 avril) par les Personnels du Ministère de l’Agriculture en intersyndicale (FSU-CGT-SUD SUD Solidaires unitaires démocratiques ) et en inter-services, ayant suscité pour toute réponse de la part de leur Ministre de tutelle, Bruno Le Maire, un simulacre de dialogue le 13 avril, les agents de Haute Normandie et de Picardie engagent ce jour l’occupation de la DRAAF de Rouen !

Les revendications légitimes de personnels en souffrance doivent d’être entendues et une écoute polie ne saurait tenir lieu de négociations !

Nous continuons d’exiger :

  • l’ouverture sans délai de véritables négociations, promises aux manifestants d’Orléans par un directeur de cabinet démenti par son Ministre 10 jours plus tard !
  • des assurances sur la rentrée 2010, qui s’annonce inquiétante dans l’Enseignement Agricole Public : quid des engagements en matière de crédits complémentaires pris à la rentrée 2009 (60 Equivalents Temps Pleins) et quelle garantie de réemploi pour les contractuels d’enseignement, et en particulier les 80 agents précaires menacés de licenciement pour cause d’une réforme de la formation des maîtres au forceps dès septembre pour des raisons d’économies inacceptables !
  • une seule voie de déprécarisation : la titularisation !
  • la fin des suppressions d’emplois dans l’ensemble des services et des établissements publics du MAAP pour 2011 et 2012...
  • la sanctuarisation de nos missions de service public (accueil de tous élèves faisant le choix l’Enseignement Agricole Public / garantie du statut public des Haras Nationaux / le non transfert des missions de santé animale aux vétérinaires libéraux / rétablissement des missions techniques et d’ingénierie des DDAF DDAF Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt ...
  • des mesures concrètes pour mettre fin aux taux scandaleusement élevés de suicides au sein de l’Office National des Forêts et de TMS TMS Troubles musculo-squelettiques (Troubles Musculo-Squelettiques) chez les agents des services vétérinaires en abattoir !

Il n’y a plus d’emplois à supprimer au Ministère de l’Agriculture, sauf à assumer politiquement et publiquement la dégradation des services rendus au public et des conditions de travail des agents !

Aujourd’hui, Bruno Le Maire ne saurait davantage « payer de mots » des agents qui ne renonceront pas et qui en tout état de cause n’acceptent plus que les usagers soient sacrifiés sur l’autel d’économies budgétaires à courte vue... La sécurité alimentaire, l’éducation et la formation, l’agriculture et la gestion durable des eaux, des forêts... ne sauraient être bradées !

Les personnels du MAAP sont déterminés. L’action résolue des Hauts-Normands, rejoints par des Picards, démontre une nouvelle fois que le mouvement qui a débuté à Orléans ne s’arrêtera qu’à partir du moment où le Ministre adressera de vraies réponses aux revendications qu’ils portent dans le sens de l’intérêt général.

A la veille du traitement des primes PAC PAC Politique Agricole Commune par l’ASP ASP Agence de Services et de Paiement (Agence de Service et de Paiement), de l’organisation des sessions d’examen dans l’EAP EAP Enseignement Agricole Public
ou
Emploi d’avenir professeur
(Enseignement Agricole Public), il serait peu responsable de la part d’un Ministre qui se réclame d’une « volonté sans faille » de promouvoir l’agriculture française et les territoires ruraux, de poursuivre dans une attitude de fermeture affichée.

Il est clair que faute d’être entendus, les Personnels du Ministère de l’Agriculture vont poursuivre, amplifier et durcir leurs actions !

Rouen, le 22 avril 2010


Le déroulement de l’action

Ce jeudi 22 avril, dès 14h00, une trentaine de représentants des lycées agricoles publics de Normandie sont entrés dans la DRAAF pour l’occuper.

Ils ont profité de la réunion des proviseurs pour les interpeler sur les difficultés récurrentes de l’EAP dans la région.

Ils ont présenté leurs demandes au Directeur régional ainsi qu’au Chef du SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement qui étaient en contact avec le cabinet du ministre.

Malgré leur demande portant sur « de vraies négociations, pour une DGH DGH Dotation globale horaire constante et un moratoire sur la suppression de postes pour les rentrées 2011 et 2012 », les réponses du cabinet du ministre demeurent évasives.

L’occupation de la DRAAF attire des badauds

À 19 h, les services de la préfecture ont fait savoir qu’ils allaient demander aux forces de l’ordre de nous évacuer. Nous avons décidé de rester sur place.

À 20 h, les sommations d’usage ont été faites et les forces de l’ordre nous ont évacués du bâtiment.

Les exigences et revendications des personnels sont connues du Ministre (voir communiqué de presse du 22 mars). Il lui appartient maintenant de prendre en considération l’exaspération des agents et de prendre la mesure de cette nouvelle action, qui préfigure celles qui suivront tant qu’il n’y aura pas annonce de l’ouverture de véritables négociations et de réponses en faveur du Service Public.

  • Dans l’Enseignement Agricole Public :
  • Pas de nouvelles fermetures arbitraires de classes, de sections ou d’options et fin des plafonnements des effectifs élèves ;
  • Pas d’élèves de la voie professionnelle en difficulté sans solution à la rentrée ;
  • Pas de classes en responsabilité pour les nouveaux enseignants non formés ;
  • Dans l’ensemble des services du Ministère de l’Agriculture :
  • Pas de suppressions d’emplois en 2010, 2011 et 2012
  • Pas de remise en cause des missions

Nous appelons à poursuivre, amplifier et durcir les actions des personnels pour un service public de qualité, au service du public !


La télé était là

  • France 3, Midi pile du 23 avril (compte rendu de l’évacuation des manifestants à partir de 3 min 15).