Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > > Pays de la Loire : Conditions de rentrée inadmissibles

Enregistrer au format PDF

Section régionale des Pays de la Loire

Pays de la Loire : Conditions de rentrée inadmissibles

jeudi 23 juin 2011

< Retour à la carte des régions |

**Communiqué à l’occasion du CTPR CTPR Comité technique paritaire régional du 14 juin 2011

Les conditions annoncées pour la rentrée 2011 sont inadmissibles.

Comme partout en France, la DGH DGH Dotation globale horaire accordée à la région Pays de la Loire ne correspond pas aux besoins. Depuis plusieurs mois, le SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement nous dit qu’il manque près de 4000h pour fonctionner correctement.

Si cette politique de casse du service public d’éducation n’est pas nouvelle, peu à peu l’enseignement agricole public s’enfonce...

  • Nous contestons le dogme de la suppression de postes dans le système éducatif conséquence et objectif de toutes les réformes scolaires depuis plus de 5 ans.
    RVP RVP Rénovation de la voie professionnelle ( réforme de la voie professionnelle) et réforme du lycée n’ont qu’un seul objectif :supprimer des postes de fonctionnaires.
  • exemple : les mutations dans l’intérêt du service à Azé et Luçon
  • Nous contestons les choix partisans faits par le SRFD concernant les décisions de structure :
  • exemple : l’ouverture d’une 2nd Pro service à la MFR de Vouvant (15 km de Fontenay).
  • exemple : pour la classe de 1ère à La Roche sur Yon
  • Nous contestons la notion même de seuil dans l’ensemble des classes de l’enseignement agricole, qui induisent pour les établissements de refuser des élèves à l’entrée en seconde limitant ainsi l’accès à l’enseignement agricole public, des seuils qui en terminale peuvent induire le refus d’élèves redoublants

− exemple : un seuil de 16 élèves en 2nd Pro hippique à Laval (119 demandes et candidats aux test d’entrée)

  • Nous contestons la suppression des options facultatives dans l’ensemble des établissements de la région Pays de la Loire entraînant un financement local (au détriment d’autres cours payés par les familles sur budget d’établissement) de ces heures pourtant essentielles pour nos élèves.

− exemple : la LV2 en bac technologique.

  • Nous contestons l’"impréparation "de la rentrée. : A ce jour, 11 juin 2011, les moyens attribués aux établissements ne sont pas connus, le programme du nouveau bac S dans l’enseignement agricole n’est pas connu, les moyens attribués pour l’individualisation ne sont pas connus....

Toutes ces mesures sont uniquement dictées par des critères comptables. C’est inacceptable !

Nous voulons défendre un Enseignement Agricole Public de qualité, qui réponde aux besoins du territoire et aux attentes des élèves.
Les personnels n’accepteront pas la casse de l’enseignement agricole public. Nous exigeons les moyens pour nos établissements afin de fonctionner correctement.

Pour toutes ces raisons, le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire ne siégera pas au Comité Technique Paritaire Régional (CTPR) du 14 juin 2011.

SNETAP-FSU Pays de la Loire - 321, route de St Nazaire. 53013 LAVAL. Contacts : snetap53 gmail.com Tel : 02-43-68-24-93