Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > Retrait de la réforme Blanquer : amplifier la mobilisation

Retrait de la réforme Blanquer : amplifier la mobilisation

mardi 27 novembre 2018

Enregistrer au format PDF

Le 13 novembre, l’intersyndicale de la voie professionnelle s’est réunie pour faire le point sur la mobilisation en cours et discuter des suites du mouvement. Les enseignantes et enseignants de lycée professionnel et agricole ont à nouveau été en grève à plus de 20 % le 12 novembre, animant de nombreux cortèges dans les manifestations de l’éducation, prenant des initiatives et menant des actions dans les territoires.
La consultation des collègues, les heures d’information syndicale ou les débats en assemblées générales montrent que les personnels rejettent massivement la réforme Blanquer qui aboutira à la casse de l’enseignement professionnel.
Pour nos organisations, cela signifie deux choses : cette réforme n’est pas celle qu’il faut et les ministres de l’éducation nationale et de l’agriculture doivent y renoncer maintenant. Ils doivent prendre en compte les revendications des personnels !

Dans de nombreux départements et académies, la mobilisation s’enracine et s’élargit. L’intersyndicale nationale soutient pleinement les actions et les mobilisations des personnels.

Nos ministères veulent imposer à tout prix une réforme dangereuse pour l’avenir de nos élèves comme des personnels.
Nos organisations sont convaincues que l’amplification de la mobilisation des professeur·es de lycées professionnels et agricoles permettra de construire un rapport de force en faveur du retrait de cette réforme.

Les dotations horaires des établissements ne seront connues qu’en janvier. Nous savons déjà qu’elles se traduiront par des suppressions de postes massives et par une perte de sens de notre métier d’enseignant.
C’est pour cela que les organisations de l’intersyndicale de la voie professionnelle déposeront un préavis de grève, à l’éducation nationale, du 19 novembre au 22 décembre, pour permettre le développement des actions.
Pour nos organisations, l’avenir de la mobilisation appartient aux personnels.

L’intersyndicale de la voie professionnelle se réunira à nouveau le vendredi 23 novembre afin de dégager de nouvelles perspectives et des propositions d’actions, y compris par la grève, pour les semaines et mois à venir.