Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > L’enseignement des langues, un des parents pauvres des politiques (...)

L’enseignement des langues, un des parents pauvres des politiques éducatives.

vendredi 22 mars 2019

Enregistrer au format PDF

Le collectif "langues vivantes du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire " s’est réuni le 13 mars dernier et a poursuivi son action pour la promotion de l’enseignement des langues vivantes dans l’enseignement agricole ainsi que la défense des conditions de travail des enseignant-e.s.

Il a tout d’abord travaillé à sa structuration. Mais dans le contexte des contre-réformes, il s’est aussi interrogé sur les effets sur l’enseignement des langues vivantes (réformes du baccalauréat, de la voie générale, technologique, seuils de dédoublement...).

Dans le cadre de son action en faveur des enseignants de langues vivantes et de l’enseignement des langues vivantes dans l’enseignement agricole public, le collectif "langues vivantes" propose un série d’actions.

Tout d’abord une série de courriers ont été envoyé à la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche et au Ministère concernant la formation des enseignants, les moyens pour les langues vivantes...Des actions en région seront aussi rapidement proposées.

Consulter la vidéo présentant le travail du collectif.

Lire le courrier interpellant la DGER sur les moyens attribués.
Lire le courrier concernant la réforme du Bac STAV.