Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > Lettre ouverte à un Ministre qui refuse le dialogue social

Lettre ouverte à un Ministre qui refuse le dialogue social

mercredi 12 octobre 2011

Enregistrer au format PDF

Monsieur le Ministre,

Depuis plus d’un an (cf. mon courrier du 21 juillet 2010, puis du 7 février 2011), et à plusieurs reprises (directement ou par l’intermédiaire de votre cabinet ou du secrétaire général), nous vous avons demandé de nous rencontrer en bilatérale, pour évoquer la situation, que nous considérons extrêmement préoccupante, de l’enseignement agricole public.

Cette rentrée scolaire a malheureusement confirmé toutes nos craintes de voir les effets concrets des politiques budgétaires mises en ½uvre, des réformes pédagogiques et de celle de la formation des maîtres, qui dégradent fortement les conditions d’études des élèves, étudiants, apprentis et stagiaires, la qualité des diplômes, les conditions de travail des agents et leur précarité.

Les annonces des choix budgétaires pour 2012, les conditions de mise en ½uvre des nouvelles réformes (lycée, bac technologique, BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole , CAPA CAPA Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole

Commission Administrative Paritaire Académique
 …) ainsi que vos intentions en matière de résorption, très partielle, de la précarité, montrent votre volonté de poursuivre dans cette voie régressive.

Notre bureau national considère que, dans ce contexte, il est totalement anormal que la première organisation syndicale représentative du secteur de l’enseignement agricole public ne puisse être reçue par vous, ni même ne reçoive la moindre réponse à ses sollicitations. C’est une des raisons qui nous a amenés à refuser de siéger au CTPC CTPC Comité Technique Paritaire Central -DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche du 4 octobre. Nous ne pourrions sereinement continuer un prétendu « dialogue » social, quand, dans le même temps, le rouleau compresseur de ces réformes continue d’asphyxier chaque jour un peu plus notre système d’enseignement public, sans que nous n’ayons de réponse de votre part sur vos orientations politiques.

Nous souhaitons donc instamment pouvoir faire avec vous un bilan précis des conséquences tant structurelles que pédagogiques des politiques éducatives mises en ½uvre depuis votre arrivée au Ministère de l’Agriculture. Faudra-t-il être plus pressants pour pouvoir vous rencontrer et échanger sur nos revendications.

Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes meilleurs sentiments.

Jean-Marie LE BOITEUX
Secrétaire général

Portfolio