Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > Menaces sur les BTSA GPN et GEMEAU

Menaces sur les BTSA GPN et GEMEAU

lundi 24 janvier 2011

Enregistrer au format PDF

La CNS CNS Commission Nationale Spécialisée "Aménagement" s’est réunie le mardi 18 janvier 2011 pour étudier les projets de référentiels de diplômes du BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole « Gestion et Protection de la Nature » et du BTSA « Gestion et Maîtrise de l’Eau ».

Nous devons d’abord déplorer l’absence des professionnels des deux secteurs. Un tel silence de la profession est inquiétant et s’explique peut être par le mépris que la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche porte aujourd’hui sur les travaux des commissions nationales spécialisées.

En effet, la CNS a découvert mardi les projets d’arrêtés de création des deux diplôme dans leur totalité. Pourtant la dernière consultation de la CNS pour le BTSA GPN datait du 1er juillet 2008 et du 15 décembre 2009 pour le BTSA GEMEAU ... et depuis les travaux d’écriture des différentes parties des référentiels ont donc continué dans la plus grande opacité sans que la CNS n’ai été consultée une seule fois.

Mais plus incroyable encore, concernant le BTSA, GPN la CNS était informée de la fusion des deux spécialités du BTSA GPN soit donc la disparition des spécialités "Animation nature" et "Gestion des espaces naturels". Cette éventualité n’avait pourtant jamais été évoquée lors de la CNS de juillet 2008 et le référentiel professionnel ne justifiant en rien une telle décision.
Concernant le BTSA GEMEAU, la CNS était informée la fusion des trois spécialités "Études et projets d’aménagements hydrauliques urbains et agricoles", "Gestion des services d’eau et d’assainissement", "Maîtrise de l’eau en agriculture et en aménagement". Si ce regroupement avait été évoqué en, la CNS ne l’avait jamais validé et au contraire reconnaissait la diversité des métiers du secteur.

Autre surprise, alors que la DGER avait lancé une consultation des équipes pédagogiques, via educagri, sur les projets de référentiel de formation nous n’avons retrouvé aucune trace des remarques que nous savons pourtant très riches et très nombreuses.

Parmi les interventions des personnels sur le BTSA GPN il y avait notamment la dénonciation de l’abandon du scientifique dans le référentiel. En effet dans les propositions de la DGER il y a la disparition complète des heures de cours en physique-chimie et une diminution très forte en biologie-écologie qui sera préjudiciable pour l’employabilité des nouveaux diplômés ou pour une poursuite d’études dans le cadre de la LMD LMD Licence-Master-Doctorat . Selon les spécialités les équipes ont également dénoncé la casse de la partie animation et éducation à l’environnement et paradoxalement l’affaiblissement du technique également par l’augmentation des seuils de dédoublement.

Dans de telles conditions le SNETAP exige le report de la rénovation de ces diplômes à la rentrée 2012, comme cela était initialement prévu, l’abandon des projets en cours et la consultation de la CNS étape par étape tout au long de l’écriture des nouveaux référentiels.