Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > Non au traité de l’austérité permanente

Non au traité de l’austérité permanente

lundi 3 septembre 2012

Enregistrer au format PDF

Le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire rejette le projet qui consiste à inscrire dans la loi la règle d’or budgétaire qui instaure l’austérité permanente au niveau européen, qui plus est sans consulter le peuple.

En effet à la prochaine session parlementaire le gouvernement proposera aux députés et aux sénateurs de voter une loi autorisant la ratification du traité européen instaurant la limitation permanente des déficits publics à 0,5% du PIB.

Ce nouveau traité européen tente de généraliser ce qui se passe en Grèce : une mise sous tutelle européenne du budget des États et un odieux chantage : une aide contre une soumission aux dogmes de la finance, un recul sans appel des services publics et le tout au détriment des plus fragiles...

Contraindre les États à abandonner la souveraineté en matière budgétaire ne garantit en rien une sortie de crise pour les plus défavorisés.

Le Snetap demande qu’un véritable débat populaire soit mis en place et qu’un référendum soit organisé comme le souhaitent 72 % des français (sondage CSA L’Humanité, Août 2012).

Le Snetap participera activement à la construction d’un mouvement unitaire rassemblant toutes les organisations qui partagent ce point de vue et appelle de ses v½ux une manifestation unitaire dans les prochaines semaines.

D’ores et déjà le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire appelle ses militants à participer à toute forme d’action qui rejette l’inscription dans la loi de la règle d’or.

Paris, le 30 Août 2012