Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > 30 juin 2020 : DGH, de qui se moque-t-on ? Des enseignant.es et des usagers (...)

30 juin 2020 : DGH, de qui se moque-t-on ? Des enseignant.es et des usagers !

vendredi 26 juin 2020

Enregistrer au format PDF

DGH DGH Dotation globale horaire régionales et dans les établissements : à quand des DGH pédagogiques et optionnelles conformes aux besoins des établissements et des personnels pour un enseignement de qualité ?

L’annonce de la rémunération d’une heure d’Accompagnement Personnalisé en STAV pondérée à 50 % est la confirmation d’une part de l’insuffisance actuelle criante des DGH (Dotation Globale Horaire) et d’autre part des principes qui se cachent derrière une gestion renvoyée « au local »... gérant finalement la pénurie avec la multiplication d’expédients !

- Une DGH datant d’un temps passé…

Des DGH qui ne correspondent pas aux besoins pédagogiques réels, aux structures arrêtées par les DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt en région !

Des SRFD SRFD Services Régionaux de la Formation et du Développement qui annoncent des DGH insuffisantes sans aucun scrupule !

Des DGH qui baissent sans tenir compte de l’évolution des effectifs des élèves dans nos établissements !

- Le leurre de la DGH cible 2022

Ces problèmes de DGH sont donc récurrents... On croyait en avoir fini avec cette situation quand l’an passé, on nous a annoncé une DGH cible pour 2022... Pourtant une DGH toujours plus faible, toujours plus insuffisante... Et un Ministre qui souhaite « en même temps » augmenter les effectifs dans l’enseignement agricole... adieu la cohérence (besoins aux référentiels et moyens alloués) !

Ensuite quand on nous apprend que cette cible est finalement à atteindre dès la rentrée 2019… exit l’idée de programmation pluriannuelle !

Enfin on découvre que cette DGH cible 2022 évolue chaque année... une « cible qui bouge » en quelque sorte !

- Des annonces nationales... démenties régionalement ! Mais qui m’a piqué ma DGH optionnelle ?

Alors que pour la deuxième année consécutive, la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche annonce, sous la pression des personnels, une augmentation substantielle de la DGH optionnelle (celle-ci étant portée à 2 % de la DGH obligatoire), les options ne sont toujours pas financées dans les régions régions , ou partiellement (nombre de semaines d’enseignement réduites), ou à l’exception des enseignements facultatifs de terminale générale, ou au détriment des dédoublements de classe... !

En région, comme nationalement, une interpellation des parlementaires est indispensable afin qu’un collectif budgétaire soit voté et qu’enfin la baisse de la DGH soit stoppée. Une remise à plat de la DGH, avec les structures existantes, avec une carte d’enseignements facultatifs financés doit être décidée. Pour le dire autrement... le Guépard est dans notre SIBLE !

Toutes et tous mobilisé.es le 30 juin !
Rassemblement devant les DRAAF !
Tractage devant les centres d’examens !