Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > Réformes du lycée > Réforme de la voie technologique > Bac Techno : le SNETAP rencontre le bureau POFE de la DGER

Bac Techno : le SNETAP rencontre le bureau POFE de la DGER

jeudi 10 novembre 2011

Enregistrer au format PDF

Le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire a rencontré le chef du bureau des Politiques de Formation et d’Education de la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche à propos de la réforme du baccalauréat technologique. Plusieurs points ont été évoqués :

point 1 : EIL management  
L’idée retirée (pas de public, concurrence avec l’EIL production : décision : intégrer SESG dans l’EIL production en prenant une partie du STP (15h30)

point 2 : EIL STE  
Pour l’administration, une minorité d’établissements seront concernés par cet EIL mais il y a une demande forte de quelques établissements notamment ceux qui ont un BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole génie des matériels agricoles (ou ceux qui « fournissent » des bacheliers à ce BTSA (9 établissements scolaires publics et privés et 9 CFAA). Le SNETAP-FSU a précisé que d’autres BTSA pourraient être intéressés (BTSA GEMEAU) à condition que cet EIL évite l’écueil d’un EIL « trop professionnalisant » !
Le SNETAP-FSU refuse ce dispositif qui exclut une discipline technologique des autres modules et des autres EIL (à ce jour, une portion congrue est laissée aux STE dans les EIL production et aménagement). Le SNETAP-FSU demande qu’au minimum le volume horaire disciplinaire de cette discipline dans ces deux EIL soit augmenté sensiblement (sinon cela videra de toute sa substance le baccalauréat technologique dans une majorité de nos établissements).
Pour l’EIL,la DGER a indiqué que tous les arbitrages n’étaient pas faits et qu’il restait encore des marges de man½uvre (volume horaire disciplinaire à l’intérieur des EIL, pluri dans les EIL)

point 3 : AP et disciplines générales
Le SNETAP-FSU a rappelé son opposition aux modalités de mise en place de l’AP dans les établissements (des heures prises sur les disciplines et mises dans un pot commun ; « redisciplinarisation » de fait de ces heures ensuite sous la forme de « soutien »). Le SNETAP-FSU a attiré l’attention sur la discipline d’HG qui est la seule discipline à perdre en volume horaire disciplinaire sans en récupérer une partie en pluridisciplinarité. Déjà fortement affaiblie lors des réformes de la voie professionnelle, de la réforme de la filière générale, elle est à nouveau attaquée : son volume horaire disciplinaire sera même inférieur à celui du baccalauréat professionnel. Quelle reconnaissance de spécificités mises en avant en 2002 et 2006 (liens avec le territoire, formation citoyenne.....).
C’est à un moment où la place de ces matières générales devraient être plus fortes pour accompagner les futurs professionnels à n’être pas de simples exécutants mais véritablement des acteurs de leurs choix techniques que ces disciplines sont sacrifiées (comme l’ESC ESC Éducation socio culturelle partiellement).