Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Carte scolaire > Archives Structures > Structures rentrée 2010 > Exiger en région la notification de la carte scolaire

Exiger en région la notification de la carte scolaire

vendredi 16 avril 2010

Enregistrer au format PDF
  • Par ailleurs début avril, seulement 4 régions régions ont arrêté leur carte scolaire, les autres régions ont pris du retard par rapport au calendrier prévu dans la note de service préparatoire à la rentrée 2010. Elle prévoie en effet, une carte scolaire arrêtée en mars . A ce propos, il est utile de rappeler que le SNETAP a dû faire le forcing pour arracher ce délai dans la note de service afin que les élèves puissent faire des propositions d’orientation pour les conseils de classe du second trimestre en disposant de structures arrêtées. Mais, compte tenu du retard pris, des stratégies d’établissement vont de nouveau se substituer à la possibilité des élèves de disposer véritablement de choix.
  • Il est donc impératif de mener sans perdre de temps, des requêtes répétées auprès des DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt jusqu’à l’obtention de l’arrêté instituant la carte scolaire à la rentrée prochaine. L’argument technique tel le contrôle de gestion devant se tenir a printemps, n’est pas recevable. En effet, la directrice générale a confirmé avoir tenu des dialogues de gestion très poussés l’automne dernier avec les DRAAF pour leur donner la visibilité nécessaire à l’organisation de la rentrée 2010. De simples ajustements devant être fait ce printemps, on ne peut donc accepter de laisser passer ce souci de gestionnaires avant l’intérêt premier des élèves.
  • Enfin, des informations circulent faisant état d’un bilan "structures" qui ne pourrait être réalisé avant fin juin voir début juillet. Evidemment, ce n’est pas acceptable car cela ouvre comme l’an dernier, la possibilité de décisions prises pendant les vacances scolaires d’été à l’insu des personnels et des usagers sans que les uns et les autres ne soient en mesure de réagir.
  • Voila tout un ensemble de raisons suffisantes pour harceler les DRAAF sans relâche jusqu’à la publication de la carte scolaire.

[1les avis pour le public nous ayant été remis au dernier CTPC

[2sous réserve des redéploiements dont nous n’avons pas connaissance au niveau national mais que chacun d’entre vous connaît dans sa région et qui n’ont pu être pris en compte dans ce bilan très partiel