Accueil > Les Dossiers > Pédagogie > HSE Covid ... quel gâchis !

HSE Covid ... quel gâchis !

mardi 13 octobre 2020

Enregistrer au format PDF

160 000 HSE HSE Heures supplémentaires effectives … un montant conséquent pour faire face au retour à l’école
Le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire n’a cessé, dès la fin d’année dernière, d’alerter la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche sur la nécessité de renforcer les équipes pour cette rentrée 2020. Nous demandions plus de moyens financiers et humains pour cette rentrée COVID. Nous demandions également des adaptations pédagogiques des programmes, des examens… car l’année scolaire 2020-2021 ne pourrait être une année scolaire comme les autres. La seule réponse de la DGER fut le déploiement d’une somme conséquente de 160 000 h mais... en HSE (heures supplémentaires effectives) pour “accompagner” ce retour à l’école pour tous les élèves .

Une organisation qui rend la mise en œuvre extrêmement compliquée
La note de service préparant la rentrée post-confinement, parue au cœur de l’été, précisait qu’un montant minimum d’HSE serait attribué à chaque établissement. Cette mesure - prescrite par le Snetap-FSU - n’a pas été respectée… les emplois du temps, les organisations des services, les progressions n’ont donc pas pu prendre en compte ces HSE dont on ne connaissait ni le montant voire l’existence à la pré-rentrée.
Quand le 15 septembre, les autorités académiques ont demandé de faire remonter des demandes… certaines équipes n’ont pu se réunir...

160 000 heures vraiment ? Et seulement jusqu’en décembre ? 
Encore aujourd’hui, ce pactole et son utilisation restent flous... 160 000 h pour le Public et le Privé ? À utiliser jusqu’à quand ? 
En fait ce ne sont pas vraiment 160 000 heures… car on sait qu’une partie sera consacrée au financement de la compensation de l’AP en STAV (les fameuses 0,5h qui ne seront pas sur notre fiche de service). Et quand on sait aussi que certaines heures seront parfois utilisées pour financer des remplacements d’enseignant.es.

Le fiasco du déploiement dans les établissements
On peut, pour l’instant parler d’un gigantesque fiasco quand dans certaines régions régions , dans certains établissements on constate parfois qu’aucune demande n’a été faite, qu’aucune réunion des équipes pédagogiques n’a eu lieu…... Un fiasco quand certains lycées se voient attribuer plus de 350h et d’autres moins de 20h !

HSE COVID, ce n’est pas fini !
Au regard du passif pédagogique avéré du dernier trimestre de l’année scolaire passée en raison de la crise sanitaire et du confinement, il est indispensable que les services de la DGER relancent la campagne HSE COVID en attribuant un montant minimum à chaque établissement et que ce dispositif puisse s’étaler sur toute l’année scolaire. Nous demandons également qu’un véritable état des lieux soit présenté en CTREA CTREA Comité Technique Régional de l’Enseignement Agricole

Son rôle
et en CTEA CTEA Comité Technique de l’Enseignement Agricole , et que l’Inspection réponde enfin aux adaptations pédagogiques des programmes, voire des examens qui sont et seront nécessaires. 

Était-ce le bon outil ? Non sûrement pas ! A-t-on besoin de refaire plus et mieux d’école pour nos élèves ASSURÉMENT OUI !