Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil du site > Dans les régions > > Haute-Normandie:boycott du CREA

Enregistrer au format PDF

Haute-Normandie:boycott du CREA

lundi 21 novembre 2011

< Retour à la carte des régions |

15 novembre 2011, les représentants des personnels boycottent le CREA de Haute-Normandie

Devant les organisations syndicales du MAAPRAT MAAPRAT Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire réunies pour la présentation annuelle du projet de budget 2012, le Ministre Bruno Le Maire a dramatisé à souhait la dette publique pour justifier les nombreuses suppressions d’emplois publics. C’est dans ce cadre dogmatique et « assumé » que le Ministre a annoncé la suppression de 280 emplois d’enseignants qui s’ajoutent aux 145 suppressions du budget 2011.En effet, dans le budget 2012, il est prévu la perte de 168 ETP ETP Équivalent Temps Plein enseignants(emplois temps plein) pour l’enseignement agricole public (sur un total de 280) « Ces suppressions de postes ont été établies sur la base de gain de productivité (…) et à la réforme du bac professionnel ». Nous avons maintenant la confirmation écrite que la rénovation de la voie professionnelle n’avait qu’un objectif budgétaire ; la soi-disante réforme pédagogique n’était qu’une vaste fumisterie.

Toutes ces mesures auront bien évidemment des répercussions au niveau régional.
Comment dans ces conditions vouloir élaborer un PREAP alors qu’encore et toujours le seul projet du ministère est de réduire les budgets et de supprimer des emplois ? Voudrait-on réduire le service public de l’éducation à la mendicité qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Mais n’est-ce pas déjà le cas quand certains directeurs et autres chefs de service sont condamnés à faire antichambre pour obtenir la rallonge budgétaire nécessaire au fonctionnement des établissements publics ?

Les estimations avancées par la DRAAF DRAAF Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt pour la région ne nous ont pas été communiquées, mais il est à craindre :

  • une DGH DGH Dotation globale horaire régionale probablement à la baisse
  • aucun double flux mis en place dans la filière du baccalauréat professionnel ne donnera lieu dans le service public d’enseignement agricole, à ouverture de section ou de classe par redéploiement
  • des suppressions de postes (combien en Haute-Normandie sur les 168 évoqués ci-dessus ?) conduisant des contractuels au chômage et de nombreuses mutations dans l’intérêt du service.

Ces annonces nous font craindre une rentrée catastrophique dans notre région tant pour les usagers du service public que pour les agents. Les précaires, représentent aujourd’hui une part importante des personnels des lycées, on ne peut que craindre une véritable saignée de ces postes au moment même où le gouvernement met en avant un « soi-disant plan de déprécarisation » !

Aussi, Monsieur le Directeur Régional, nous vous demandons de porter auprès du Ministre de l’Agriculture notre exigence d’un nouveau projet de budget pour l’enseignement agricole.
Les représentants des personnels appellent tous les agents et les usagers de l’enseignement agricole public à se mobiliser pour défendre notre appareil public de formation agricole, à combattre le budget 2012 qui encore une fois grève l’enseignement agricole public.

Les représentants du personnel au CREA de Haute-Normandie.