Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les Communiqués > Le Baccalauréat technologique, et maintenant ?

Le Baccalauréat technologique, et maintenant ?

mardi 26 février 2013

Enregistrer au format PDF

Pour le SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , la rénovation du Baccalauréat technologique STAV entamée en septembre 2011, reportée d’une année et qui doit se mettre en place à la rentrée de septembre 2013, aurait du être l’occasion de donner un nouveau souffle à cette formation en perte de vitesse depuis de trop nombreuses années. Au lieu de cela, le ministère n’a proposé qu’un simple « toilettage » imposé par la réforme du lycée.

Même si le SNETAP-FSU se félicite d’avoir été entendu par l’administration, en particulier sur le maintien du ratio 40% CCF CCF Contrôle Certificatif en cours de Formation - 60% épreuves terminales pour l’évaluation du diplôme, il ne peut accepter cette nouvelle réforme qui n’est pas la hauteur de l’enjeu actuel, la survie de la voie technologique dans l’Enseignement Agricole Public. Il s’est exprimé contre ce texte dans les différentes instances.
Le Conseil Supérieur de l’Éducation (CSE) consulté le 7 février dernier sur le projet de référentiel de ce Bac Techno rénové a émis un vote négatif, preuve supplémentaire de toutes les carences de cette rénovation. L’administration ne peut pas passer en force contre l’avis majoritaire des représentants des personnels enseignants.

Aujourd’hui, une nouvelle situation risque de mettre un peu plus en difficulté cette filière technologique. En effet, à l’Éducation Nationale dans le cadre de la « Refondation de l’école », pour la rentrée prochaine, la décision a été prise de réserver prioritairement l’accès aux BTS BTS Brevet de technicien supérieur aux bacheliers professionnels. Cette décision renvoie ainsi les bacheliers technologiques vers les études universitaires.

Le SNETAP-FSU s’interroge sur le silence du ministère de l’Agriculture sur cette question. Une décision de ce genre a-t-elle été prise ou non ? Une information précise sur ce sujet est nécessaire aux équipes pédagogiques au moment où s’ouvre la période de l’orientation et des Journées Portes Ouvertes des Établissements. Que doivent dire les personnels aux jeunes et à leurs familles ?

Dès le début des travaux, l’administration a justifié cette « rénovation » par la volonté de permettre aux bacheliers de poursuivre des études supérieures (Bac +3).

Qu’en est-il aujourd’hui ? Les bacheliers technologiques pourront-ils tous s’inscrire en BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole à la rentrée prochaine ? Quelles politiques de promotion de la filière technologique compte-elle mettre en place pour renforcer l’attractivité de ce baccalauréat ?

Après le rejet du projet de référentiel du Bac STAV rénové par le CSE Conseil Supérieur de l’Éducation et alors que les élèves et leur famille réfléchissent à leur orientation, la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche doit répondre rapidement à l’ensemble de ces questions et donner des signes forts de sa réelle volonté de valoriser cette filière pour un équilibre entre les 3 voies de formation (générale, professionnelle et technologique) dans l’enseignement agricole.

Paris, le 26 février 2013