Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Archives > 2011-12 - Boycott des instances de l’EAP : CREA, CTREA > Les boycotts des instances se généralisent dans l’EAP

Les boycotts des instances se généralisent dans l’EAP

vendredi 17 février 2012

Enregistrer au format PDF
Boycott des instances nationales :

Excédés par l’absence de réponses d’un Ministre aux abonnés absents depuis des mois maintenant, les personnels de l’enseignement agricole public manifestent leur indignation par tous les moyens et les actions se multiplient.

Après le boycott du Conseil National de l’Enseignement Agricole (CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole ) en Novembre, les organisations syndicales avaient pensé qu’un tel événement (unique dans l’histoire de l’enseignement agricole) conduirait le Ministre à s’exprimer pour répondre aux inquiétudes.

Or, le gouvernement a ajouté à ce silence diverses provocations (nouveau coup de rabot au budget de l’enseignement agricole public, projet de réforme de l’évaluation des enseignants et des CPE CPE Conseiller Principal d’Éducation , propositions indigentes en matière de dé-précarisation …).

Les personnels de direction ont entamé un mouvement de grève administrative et rompu le dialogue avec une administration qui les méprise ouvertement et ne prend pas conscience des difficultés engendrées par les conséquences de sa politique budgétaire sur le fonctionnement des établissements.

L’enseignement supérieur, qui pourrait apparaitre sanctuarisé par le gel des suppressions d’emplois, est en fait sacrifié par la réduction de ses moyens de fonctionnement et les nombreux personnels précaires qui y travaillent ont été délibérément écartés des mesures de titularisation en cours de négociation.

Par son attitude, Bruno Le Maire qui, à son arrivée avait semblé donner des signes d’ouverture au dialogue, reproduit aujourd’hui le même comportement méprisant qu’il avait reproché à ces prédecesseurs.

Le bureau national du SNETAP avait appelé ses représentants à tous les niveaux à refuser de siéger dans toutes les instances, jusqu’à ce que le Ministre daigne enfin répondre aux inquiétudes exprimées.

Ainsi, le CNEA convoqué le 14 décembre et le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Agronomique, Agroalimentaire et Vétérinaire (CNESERAAV CNESERAAV Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche agricole, agroalimentaire et vétérinaire ) ont été boycottés par les représentants du SNETAP-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire , parfois suivi par d’autres organisations.
Cela a conduit ces instances à ne pas siéger faute de quorum.

Dans les régions régions le mouvement continue aussi puisque, le CREA de la région Aquitaine et le Comité technique de Midi-Pyrénées n’ont pu avoir lieu pour les mêmes raisons.

Demain, les personnels boycotteront de la même façon le Comité Technique Ministériel (CTM CTM Comité technique ministériel ) convoqué sur la seule question de l’évaluation des personnels, projet unanimement contesté par les organisations syndicales, mais que l’administration entend pourtant faire passer en force.

Cette situation ne peut durer, et le SNETAP-FSU appelle le Ministre à mesurer l’ampleur du malaise de ses agents et à y répondre de manière urgente.