Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Nos Actions > Les Mobilisations > Non, les projets de réforme ne nous font vraiment pas rire !

Non, les projets de réforme ne nous font vraiment pas rire !

lundi 1er avril 2019

Enregistrer au format PDF

À l’appel de la CGT CGT Confédération générale du travail -Agri, la Fep-CFDT CFDT Confédération française et démocratique du travail , FO FO Force ouvrière -Enseignement agricole, le Sea-UNSA UNSA Union nationale des syndicats autonomes , le SPELC-Agro, le Snec-CFTC, le Snetap-FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire les personnels de l’Enseignement Agricole entendent protester dès aujourd’hui contre la présentation au CNEA CNEA Conseil national de l’enseignement agricole de demain, 2 avril, de projets d’arrêtés modifiant les grilles horaires de toutes les formations (de la 4ème aux BTSA BTSA Brevet de Technicien Supérieur Agricole ) portant sur les seuils de dédoublements. Si dans les grilles sont maintenues des références à des seuils, le haut de la colonne précise que ce sont des "seuils indicatifs" ... une indication qui confirme les propos du Ministre "un relèvement des seuils de 16 à 19 et de 24 à 27 mais possibilité pour un établissement d’y déroger". Il ne s’agit donc pas d’une simple modification des seuils mais bel et bien d’une suppression qui ne dit pas son nom pour de nombreuses disciplines.

Cette suppression conduira à une dégradation des conditions d’études des jeunes qui nous sont confiés et de nos conditions de travail et d’emploi. Sous couvert de conforter nos effectifs, cette « réforme annoncée » revient en fait à vouloir faire payer aux usagers et aux professionnels de l’Éducation que nous sommes, la reprise des suppressions d’emplois de fonctionnaires sans vouloir l’assumer politiquement !

Malgré les plus de 3000 signatures récoltées (papier et numérique), le Ministre et la DGER DGER Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche ont donc décidé de ne pas tenir compte des avis fortement exprimés par les personnels et les familles et de supprimer les seuils de dédoublement.

C’est pourquoi, ils adressent aujourd’hui un mail à Messieurs Vinçon (Directeur Général) et Bonaimé (Conseiller du Ministre) pour demander le retrait immédiat de l’ensemble des projets d’arrêtés modifiant les seuils de dédoublements.

Consulter le communiqué de l’intersyndicale.