Snetap-FSU

Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public - Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Les Dossiers > Vie fédérale > Les congrès de la FSU > congrès de Lille 2010 > Quelle FSU, pour quel syndicalisme ?

Quelle FSU, pour quel syndicalisme ?

lundi 18 janvier 2010

Enregistrer au format PDF

Vers l’unification syndicale : « Si ça n’est pas la FSU FSU Fédération Syndicale Unitaire qui enclenche ce mouvement, qui le fera ? »

Comme au congrès de Marseille, la délégation du SNETAP-FSU a tâché de porter avec force notre mandat vers l’unification syndicale sur la base de nos valeurs pour un syndicalisme de lutte et de transformation sociale.

  • Nous avons ainsi été à l’origine du seul amendement volontariste en la matière, sur lequel une douzaine de SD offensifs (24/31/37/40/43/44/51/53/58/64/72/74/83) et 4 autres syndicats nationaux (EPA EPA Établissement public agricole , SNPES PJJ, SYGMA et SNUEP) nous ont rejoint, avec le soutien à l’heure du vote de la tendance École Émancipée. Nous sommes intervenus en commission, puis avons défendu notre amendement à deux voix en plénière, au moment du thème 4 et une nouvelle fois dans le même sens lors du débat sur le texte action du congrès, un peu timoré à notre goût...
  • Extrait de l’amendement déposé et maintenu visant à renforcer le texte proposé par les rapporteurs, quant aux étapes nécessaires à franchir pour obtenir des autres organisations de premiers engagements au-delà des mots :
    « le congrès (…) propose (…) la création d’une structure intersyndicale pérenne, pouvant se décliner à tous les niveaux. Celle-ci aurait pour rôle de coordonner et d’animer l’ensemble des thématiques et actions relevant du champ interprofessionnel : plateformes revendicatives, modalités d’actions, pratiques syndicales, formations... Et en prenant appui sur cette démarche, le congrès lance un appel public (…) »
  • Notre amendement s’il n’a pas dépassé les 35% des suffrages (du fait de réticences encore vives des principaux syndicats enseignants de notre fédération, même si elles ne sont pas toujours clairement assumées...), a fortement contribué à faire apparaître la mention explicite dans nos textes de congrès d’appeler à la création d’un « outil syndical » nouveau..., à défaut d’avoir dépassé le stade de collaborations ponctuelles (événementiels autour de thématiques communes, dans la lancée des colloques organisés en novembre et décembre 2009 sur la formation continue avec la CGT CGT Confédération générale du travail et sur les enjeux environnementaux avec Solidaires).
  • Au final, ce congrès marque bien une nouvelle avancée dans le sens de l’unification syndicale, à l’initiative de notre fédération, par cet appel à avancer vers la création d’un nouvel « outil syndical », en poursuivant notamment les rapprochements engagés avec la CGT et Solidaires.

Enfin, ce qui est sûr c’est que si le chemin sera encore long, le SNETAP continuera de prendre toute sa part dans ce combat exigeant mais nécessaire !